« Retour

Civigaz : des jeunes mobilisés contre la précarité énergétique

Actualités Civigaz : des jeunes mobilisés contre la précarité énergétique
Depuis novembre 2016 et jusqu’en mai 2017, 16 jeunes de 18 à 25 ans visitent les habitants de la métropole à Toulouse et Colomiers dans les logements utilisateurs de gaz naturel. Objectif ? Informer pour mieux maîtriser la consommation d’énergie et lutter contre la précarité énergétique. Ce service civique de la transition énergétique part à la rencontre de 2500 logements dans la métropole.

Ils sont 16, filles comme garçons et le « job » qu'ils ont démarré en novembre 2016 est un peu particulier. Leur mission est d'aider les utilisateurs du gaz naturel en situation de précarité énergétique à mieux maîtriser leur consommation d'énergie : donner des conseils pour mieux lire sa facture, la réduire et renforcer la sécurité des installations (sensibiliser à la révision ou au changement du flexible de gaz par exemple). Au cours de cet entretien d'une heure, ils distribuent également un kit de sensibilisation.

2500 logements à Toulouse et Colomiers

Civigaz se déploie dans les logements individuels et collectifs du parc privé et du parc de Colomiers Habitat et d'Habitat Toulouse, équipés de chauffage individuel au gaz naturel ou de production d'eau chaude sanitaire au gaz naturel. À Toulouse, 2012 logements sont concernés, dans 31 résidences réparties dans 20 quartiers*. À Colomiers, la visite de 1500 logements est prévue.
L'opération s'inscrit dans le programme national du service civique «  Transition énergétique, climat et biodiversité » à visée d'insertion sociale et professionnelle et qui concerne 660 jeunes en France en visite auprès de 100 000 logements.

Un tremplin professionnel

Dans la métropole, ces jeunes sont pilotés par Face Grand Toulouse (Fondation Agir contre l‘exclusion) club qui rassemble 250 entreprises engagées contre toutes les formes d'exclusions.  Pour cette opération, Face recrute, forme pendant 3 semaines et encadre ces jeunes tout au long de la mission et les aide à préparer leur avenir professionnel.  Elle est menée en partenariat avec Toulouse Métropole et GDRF mais aussi Habitat Toulouse et Colomiers Habitat. 

Lutter contre les passoires thermiques

Lutter contre les logements « passoires thermiques » voilà une ambition partagée par Toulouse Métropole, les bailleurs et GDRF.  Ces « passoires thermiques » entraînent non seulement l'émission de gaz à effet de serre (les logements émettent 37% de ces gaz) mais ont un impact direct sur la précarité énergétique.

« 13% de la population de la métropole est concerné par la précarité énergétique (contre 20% sur le territoire national). La hausse de 10% du prix de l'énergie entraîne le basculement de 5 à 6% supplémentaire de la population dans la précarité énergétique » précise  Elisabeth Toutut-Picard, présidente de la commission Environnement, développement durable et Energies de Toulouse Métropole.

La métropole à l'œuvre contre la précarité énergétique

Pour l'élue, l'initiative « colle au Plan Climat Air Energie territorial de la métropole et à son volet sur la précarité énergétique. Si la métropole est un territoire attractif à cause de son climat, « nous avons le devoir d'accompagner la tranche qui risque de tomber dans la précarité énergétique ».

La réhabilitation de 52 00 logements construits entre les années 60 et 90 portant la classification D à G, dégradés à insalubres, la création de l'Espace Info Energie, ou du label Ma Copro Bouge  pour la rénovation,  l'action de l'Atelier solidaire d'Empalot ou encore le Défi Familles à Énergie Positive sont aussi parmi les mesures de la métropole contre la précarité énergétique.


* 20 quartiers toulousains concernés : La Fourguette, Saint Simon, Jolimont, Soupetard, Montaudran, Pont des Demoiselles, Fontaine-Lestang, Saint Cyprien, Croix de Pierre, Borderouge, Bourrassol, Les Sept Deniers, Barrière de Paris, Croix Daurade, Pont Jumeaux, Saint Michel, Rangueil, Croix Daurade, Saint Martin du Touch

Partager la page