« Retour

La société Colling & cie choisie pour l'exploitation du Zénith

Actualités La société Colling & cie choisie pour l'exploitation du Zénith
La société Colling & cie sera proposée comme gestionnaire du Zénith de Toulouse, au Conseil de la Métropole du 13 avril 2017. Son patron, Daniel Colling, inventeur du concept de Zénith, veut en faire un lieu plus jeune et ouvert sur la ville avec des concerts de musiques actuelles.

Le choix de la société Colling & Cie comme gestionnaire du Zénith de Toulousea été voté au Conseil de la Métropole du 13 avril 2017. La délégation de service public (DSP) de l'établissement, passé dans le giron de Toulouse Métropole il y a un an, est contractée pour une durée de 10 ans à compter du 1er juillet 2017.

2,26 millions d'euros investis

Choisie parmi 4 candidats, la société compte « améliorer l'exploitation et porter le Zénith de Toulouse à hauteur de sa ville » selon Daniel Colling. Dans le plan d'actions figure l'augmentation du nombre de spectacles à 99 séances par an dès 2018 (contre 82), et celle du nombre de spectateurs.

La société engagera 2,26 millions d'euros de travaux d'investissement sur 10 ans. La redevance quant à elle sera de 6,68 millions d'euros (soit 2,4 fois plus que la redevance versée sur la période précédente).

Daniel Colling, figure de la musique

A la tête de Colling & Cie, Daniel Colling est une figure de l'économie de la musique : co-fondateur du Printemps de Bourges, il a été tour à tour producteur de grandes stars de rock comme Pink Floyd ou The Who mais aussi de Claude Nougaro et d'Alan Stivell, producteur de festivals, directeur de théâtre…

Il est aussi à l'origine du concept même de Zénith, en ayant planché sur celui de Paris, que la société « Le Zénith de Paris » qu'il a créée gère jusqu'en 2019. La gestion du Zénith de Nantes Métropole lui est aussi confiée en délégation de service public. Il a enfin contribué au démarrage des Zénith de Montpellier et de Nancy.

Des concerts de musiques actuelles en semaine

Par ailleurs, la fibre rock du délégataire se traduit par la mise en place d'une formule de concerts de musiques actuelles avec une jauge réduite (2 à 3000 spectateurs) en semaine, et la création d'un compte de soutien aux "actions culturelles de proximité", correspondant à 3% du chiffre d'affaires annuel, soit 3 millions d'euros.

C'est donc une image plus jeune que Daniel Colling compte donner au Zénith de Toulouse avec un lieu proposant des espaces de services dédiés à la restauration rapide, aux consignes, à la recharge de téléphones portables, au merchandising… Un lieu plus « accessible et connecté à la vie culturelle de la métropole » dont l'un des premières acquisitions sera celle d'un site internet et de réseaux sociaux.

Calendrier

  • 13 avril 2017 : vote au Conseil de la Métropole du choix du délégataire
  • 1er juillet 2017 : début de la délégation de service public pour 10 ans
  • Janvier 2018 : premières dates de programmation de la nouvelle équipe 

Partager la page