Affichage de contenus web

 
Tribunes politiques

 

« Retour

Groupe Métropole d’Avenir

Groupe Métropole d’Avenir
Tribune parue dans le magazine TIM#2 - automne 2017

Mobilité : engagements tenus !

La métropole toulousaine attire chaque année 13 000 habitants supplémentaires sur le territoire. Victime de son succès, elle est confrontée à des problèmes de congestion aux heures de pointe et on estime à 500 000 le nombre de déplacements supplémentaires quotidiens
à l'horizon 2025. 
 
Face à cette réalité, nous avons adopté un plan de déplacements urbains d'une ampleur sans précédent avec des investissements à hauteur de 3,8 milliards d'euros d'ici 2030. Concrètement, cela signifie que les investissements réalisés en terme de transports sur la période 2014-2020 sont déjà supérieurs de 31.3% à ceux réalisés par l'ancienne majorité Socialiste, et que ce pourcentage sera supérieur de 180% (toujours par rapport à la période 2008-2014) d'ici 2026. Une ambition inédite pour répondre, enfin, efficacement à la hausse constante du nombre de déplacements sur le territoire. 
 
Nos objectifs : la décongestion de nos réseaux routiers et la réduction des temps de parcours. 
 
Dès 2016, les premiers bus linéo, le L1 (Sept deniers- gymnase de l'Hers) et le L2 (Colomiers-Basso Cambo) ont été mis en circulation et connaissent un grand succès. Plus récemment, en septembre, 3 nouveaux linéos ont été lancés : linéo 6 (Ramonville-Castanet), linéo 7 (Cours Dillon-St Orens) et le linéo 8 (Marengo SNCF-Gonin). Plus confortables, écologiques, ces nouveaux bus se relaient toutes les 8 minutes de 5h15
à 00h30. Cinq autres linéos suivront jusqu'en 2019 avec des gains de temps de parcours pouvant aller jusqu'à 10 minutes ! 
 
Côté métro, les travaux en cours sur la ligne A permettront fin 2019, de doubler la capacité de transport des passagers. Là encore, cela permettra aux heures de pointe de faire face à la hausse de fréquentation constante de la ligne A et de réduire les temps d'attente, donc les temps de transport. 
 
Pour le métro encore, l'adoption à l'unanimité, le 5 juillet dernier, du tracé de la 3e ligne Toulouse Aerospace Express, signe une étape décisive dans la réalisation de ce grand projet. La future ligne de 27 km, au tracé très ouvert sur les communes extérieures avec 20% des stations situées hors Toulouse, desservira la moitié des emplois de l'agglomération en reliant d'Est en Ouest les principaux pôles économiques avec des temps de trajets très attractifs. Un intérêt qui dépasse bien largement les frontières de la Métropole et qui profitera à tous les usagers de la grande agglomération, qui verront leur temps de trajet considérablement raccourcis : François Verdier-Montaudran : 7 minutes, Colomiers gare-sept deniers : 9 minutes, La vache-Airbus Colomiers : 12 minutes, Labège Enova-Marengo : 15 minutes. 
Corrélativement à la création
 de la ligne, une navette
 à haute fréquence (toutes les 5 minutes) desservira l'aéroport et les entreprises situées le long de la zone aéroportuaire sud depuis Blagnac, Colomiers, les faubourgs Nord et Est de Toulouse, la gare Matabiau et le sud Est. Résultat : les temps de parcours seront divisés par deux par rapport à la voiture ! Seulement 25 minutes seront nécessaires pour relier Matabiau à l'Aéroport alors qu'aujourd'hui il faut compter entre 30 et 50 minutes pour le rejoindre en navette bus et plus de 55 minutes en voiture. Le bassin d'emploi d'Airbus sera quant
 à lui desservi en moins de 20 minutes depuis Matabiau. 
 
Par ailleurs, dans le Sud-Est toulousain, le Téléphérique Urbain Sud reliera l'Oncopole, le CHU Rangueil, et l'Université Paul Sabatier en moins de 10 minutes. Ce mode
 de déplacement moderne permettra fin 2019, d'enjamber la Garonne pour passer de la rive gauche à la rive droite en réduisant de moitié les temps de parcours et en désengorgeant la rocade.
 À terme, l'objectif est d'étendre ce dispositif vers Montaudran et Basso-Cambo pour irriguer toute la Ceinture Sud de l'agglomération. 
 
Fidèles au calendrier annoncé, nous déroulons notre feuille de route et nous renforçons l'offre de transport de la Métropole pour relier plus loin et plus rapidement les territoires de notre grande agglomération. Mais, à côté de cela, nous nous mobilisons pour que l'État respecte ses engagements 
sur le projet de Ligne Ferroviaire à Grande Vitesse. L'objectif de relier Toulouse à 1h05 de Bordeaux et Paris à 3h10 est, en effet, une nécessité pour notre rayonnement et notre développement à l'échelle nationale et européenne. 
En outre, la LGV, qui nécessite 
la création d'une ligne de chemin de fer spécifique, entrainera dans le même temps la réduction du nombre de trains assurant les grandes lignes nationales sur les voies actuelles et permettra donc d'augmenter la fréquence des TER au bénéfice des transports du quotidien. 
 
4e de France, notre Métropole est une Métropole qui vit, une Métropole qui bouge mais elle doit être impérativement une Métropole accessible pour répondre aux enjeux de demain. 
Sacha Briand, Michel Aujoulat Groupe Métropole d'Avenir metropole-davenir@ toulouse-metropole.fr 
 

Sacha Briand
Président du groupe Métropole d'Avenir
Ecrire un mail au groupe
Tél. 05.31.22.96.30
Fax 05.31.22.96.43
www.metropoledavenir.fr
Facebook : Groupe Métropole d'Avenir
Twitter : @grpemetroavenir

Partager la page