« Retour

Photovoltaïque : 2 projets au MIN et à l’Oncopole

Actualités Photovoltaïque : 2 projets au MIN et à l’Oncopole
Deux projets de production d’électricité verte sont sur les rails: l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit du Marché d’intérêt national de Toulouse (MINT) et sur la Grande prairie de l’Oncopole. Deux projets approuvés lors du Conseil de la Métropole du 13 avril 2017. Un projet de centrale sur le toit de la station d'épuration de Castelginest a aussi remporté l'appel d'offres du Gouvernement le 27 avril 2017.

Une centrale photovoltaïque au MINT (sur les toits)

Le projet :

La réalisation et l'exploitation de production d'électricité solaire grâce à l'installation de panneaux photovoltaïques sur le toit du bâtiment « Carreaux des producteurs-Halle aux fleurs » conçu à cet effet lors de la rénovation du MINT en 2011.

La production :

2 000MWh par an produits par 6 000 panneaux photovoltaïques sur une surface de 10 000m2. Environ 1 000 tonnes de CO2 par an seraient ainsi économisées, l'équivalent de 800 foyers alimentés en électricité.

Le mode de gestion :

suite à un appel à projet lancé par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), la société la SALSES SUD SOLGARI est lauréate pour la location du toit et l'investissement. Le prix de vente de l'électricité est fixé à 12,5 centimes le KWh, la redevance perçue par Toulouse Métropole sera équivalente à 10% du chiffre d'affaires annuel HT.

Le calendrier :

  • 13 avril 2017 au Conseil de la Métropole  : l'approbation de la convention d'occupation  temporaire du toit
  • La convention, qui engage pour 20 ans, prévoit d'engager les travaux d'ici décembre 2017.

Une centrale photovoltaïque Grande prairie de l'Oncopole (au sol)

Le projet :

Une centrale photovoltaïque au sol sur les terrains de l'ancienne usine Grande-Paroisse (AZF) cédés par Total à Toulouse Métropole. Ces terrains en cours de dépollution, inondables et non-constructibles, trouveraient là une vocation symbolique en plus de la dimension écologique et économique.

La production :

La centrale (19ha de panneaux sur un terrain qui en fait 26)  pourrait produire environ 21 millions de kWh par an.

Le mode de gestion :

 Il est envisagé la création d'une SAS (société par action simplifiée) dans laquelle il est en réflexion la participation de la Régie municipale d'électricité de la Ville de Toulouse, de Toulouse Métropole, d'autres établissements publics, d'une société privée et également la participation du public par crowfunding ; pour répondre à l'appel à projet de la CRE. Le coût du projet est estimé à 16 millions d'euros HT.

> La Régie Municipale d'électricité lance jusqu'au 15 mai un appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour la participation à une société de projet

Le calendrier :

  • 13 avril 2017 au Conseil de la Métropole : vote de l'engagement du projet et le rapprochement des partenaires publics
  • Dépôt du dossier fin 2017
  • Réalisation escomptée fin 2018.

Un projet de centrale à Castelginest

Jeudi 27 avril, le Gouvernement a annoncé les lauréats du premier appel d'offres pour des installations photovoltaïques sur bâtiments. 
Parmi les 361 lauréats, le projet de centrale photovoltaïque sur le toit de la station d'épuration de Castelginest a été retenu. 
Ces projets retenus bénéficieront d'un soutien financier pour couvrir les investissements.
 La toiture de cette station a une surface de 1 896m2.

Partager la page