« Retour

Projet Mobilités 2020-2025-2030

Actualités Projet Mobilités 2020-2025-2030
Projet Mobilités 2020-2025-2030 valant Plan de Déplacement Urbains a pour objectif de développer un réseau de transports performant, innovant, au plus près des besoins des usagers de la grande agglomération toulousaine. Il intègre également le développement urbain et l’organisation des réseaux routiers sur les territoires. Ce projet irrigue l'ensemble du territoire en jouant sur la complémentarité des modes de transport. Au total 3,8 milliards d'euros seront investis en 15 ans en faveur des transports en commun.
Une enquête publique est ouverte du 4 septembre au 10 octobre 2017 sur le projet Mobilités.

Ce projet doit permettre de répondre aux enjeux de mobilité, d'accessibilité et d'attractivité du territoire à l'horizon 2030.  À cette date,  il s'agira d'accueillir plus de 15 000 nouveaux habitants par an sur l'aire urbaine qui comptera plus de 500 000 déplacements supplémentaires par jour. Il y a chaque jour 3,8 millions de déplacements dans l'agglomération, dont 250 000 en transports en commun.

Le Projet Mobilités comprend plusieurs actions structurantes et complémentaires  comme la troisième ligne de métro, le doublement de la capacité de la ligne A, le téléphérique urbain sud et le réseau de bus Linéo. Il  apporte une série de solutions pour tisser un réseau global de transport, accessible par les modes doux.

Un projet dont la stratégie globale se base sur trois leviers pour agir à l'échelle du déplacement  en faveur de l'emploi et du développement économique : «  la complémentarité, la cohérence entre mobilité et urbanisme et l'optimisation des réseaux » précise Jean-Michel Lattes, président du SMTC Tisséo.

Une ambition forte pour les transports en commun

Pour Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse, il répond à deux objectifs «  bâtir une ambition forte pour les transports en commun avec la ligne de métro Toulouse Aerospace Express (TAE) mais pas uniquement ; et structurer un partenariat avec les autres institutions, co-construire une vision commune avec le département et la région ».
 
Le président s'est réjoui du « consensus politique créé » au terme de plusieurs mois de discussions. « Je donne mon feu vert pour  une étude sur la connexion de la ligne B au niveau du Palays, avec une liaison métro en voie unique ».

Le projet Mobilités

  • Le doublement de la capacité de la ligne A en 2019

Le projet consiste à désengorger la ligne grâce à des rames de 4 wagons. Les travaux  de réaménagement ont débuté en 2017 avec notamment l'arrêt total de la ligne 4 durant l'été.
Sa capacité passera à 400 000 passagers chaque jour, contre 220 000 aujourd'hui.  Mise en service : 2019. Coût total : 180 millions d'euros (hors achat des nouvelles rames).

  • Le réseau Linéo à l'horizon 2020  

10 lignes sont concernées par ce service de bus sur le territoire, avec une fréquence de 8 à 10 minutes et une amplitude horaire de 5h à minuit.
La ligne 16 (L'Hers-Sept-Deniers) est rebaptisée L1 et prolongée jusqu'à Balma,  et la L2 relie Colomiers aux Arènes.

Depuis le 4 septembre 2017, 3 nouveaux Linéo sont en service sur le sud-est de la métropole :

  • L6 (remplace la ligne 62, Ramonville - Castanet-Tolosan)
  • L7 (remplace la ligne 10,  Saint-Orens- Cours Dillon)
  • L8 (remplace la ligne 22 – Marengo SNCF-  Gonin).

Les véhicules seront progressivement remplacés par des bus hybrides, mi diesel, mi électriques.

  • Le téléphérique urbain sud à l'horizon 2020

Ce projet de transport par câble reliera l'Oncopole, le CHU Rangueil et l'Université Paul-Sabatier en passant au dessus de la Garonne et de la colline de Pech-David, en 2020.
Le 6 février 2017,  la Smat a signé avec le groupement POMA le marché de conception, réalisation et maintenance du Téléphérique urbain sud, en présence de Tisséo-SMTC.

En savoir +

  • La 3e ligne de métro à l'horizon 2024, TAE

Cette ligne desservira les zones d'emplois du nord-ouest et du sud-est, de Colomiers à Labège,  soit sur une distance d'environ 28 km, connectant  les sites industriels de Montaudran et la zone aéronautique, rapprochant les deux pôles de mobilité que sont la gare Matabiau et l'aéroport international de Toulouse-Blagnac. Sa capacité sera de 200 à 220 000 voyageurs par jour avec des temps de parcours attractifs : 20 minutes d'Airbus Colomiers à Matabiau. 25 minutes de Matabiau à l'aéroport, 40 minutes d'Airbus Colomiers à Labège Innopole. Sa mise en service est prévue pour 2024.
En savoir +

Le financement en chiffres :

Le plan de financement du Projet Mobilités 2020-2025-2030 a été présenté le 24 juillet 2016 par le président du SMTC-Tisséo Jean-Michel Lattes et le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc.

3,8 milliards d'euros sur 15 ans  pour le programme d'investissements du Projet Mobilités
1,73 milliard sont dédiés au programme de base (comprenant par exemple le renouvellement de la flotte de bus, le programme d'accessibilité, le programme Lineo).  2,128 milliards d'euros sont dédiés à la ligne TAE
-    1720 millions d'euros pour le tronçon central
-    267 millions d'euros pour la section Labège  
-    141 millions d'euros pour la section Colomiers
Et 110 millions d'euros pour la section Aéroport ainsi que 180 millions d'euros pour la connexion avec la ligne B.

Cliquer sur le schéma pour l'agrandir



Le plan de financement se base notamment sur la hausse de la part de Toulouse Métropole dans le SMTC Tisséo, sur l'auto-financement du SMTC Tisséo ainsi que sur le recours à l'emprunt.  Il est le fruit d'une démarche partenariale avec les acteurs locaux et régionaux (collectivités locales, partenaires économiques comme Airbus ; ainsi qu'avec l'Etat et l'Union Européenne)

Partager la page