« Retour

Rue d'Alsace-Lorraine: une rue toute neuve fin septembre

Actualités Rue d'Alsace-Lorraine: une rue toute neuve fin septembre
Orchestrée par l'urbaniste et architecte Bruno Fortier, la rénovation de l'axe le plus commercial du centre-ville de Toulouse, entre dans sa dernière phase, avec la pose des pavés de la rue Lafayette au boulevard de Strasbourg. Fin du chantier prévue en septembre.
Découvrez l'interview de Bruno Fortier qui évoque ce chantier au long cours et livre ses premières impressions sur la première partie de la rue relookée.



Bruno FORTIER, urbaniste et architecte de la rue Alsace-Lorraine


- Les travaux sur la deuxième partie de la rue, en direction des boulevards, ont déjà commencé. Quel est le calendrier ?
La pose des pierres commencera fin mars, début avril et la fin du chantier est prévue en septembre.

 

- Vous avez opté pour une cohabitation sur un même plateau des piétons, cyclistes et livreurs. Adopterez-vous le même principe sur la deuxième partie de la rue ?
Oui. La circulation était un des grands enjeux pour un axe qui attire en moyenne 15 000 personnes par jour.
Il fallait conserver l'idée d'un espace circulé, et même le passage de voitures puisque la rue d'Alsace-Lorraine sert aussi d'espace de livraison à toutes les petites rues adjacentes.
Nous n'avons pas voulu séparer nettement zones piétonnes et zones pour véhicules, pour éviter une surcharge de mobilier urbain qui aurait cassé l'espace.
Les piétons peuvent aller où ils veulent. C'est une zone de rencontre avec des règles pour organiser les déplacements : les livraisons n'ont lieu que le matin, et le piéton reste prioritaire où qu'il soit !

 


La première partie de la rue Alsace-Lorraine

Au milieu de la rue, le square Charles-de-Gaulle offre une nouvelle respiration verte. Comment l'avez-vous repensé ?
Ce square est traditionnellement un lieu de détente des Toulousains et un lieu de passage pour accéder à la station de métro Capitole.
Avant les travaux, le square était dans un état effrayant. Nous avons aplani le sol, facilité la circulation jusqu'à la station, créé une trame de plantations à la place de surfaces bitumées. Le square avait 40 espèces d'arbres différents. Nous en avons enlevé certains pour les replanter, tout en gardant cette diversité des essences.
La mise en eau de la fontaine, et la mise en lumière de la tour complèteront ce réaménagement.



Le square Charles-de-Gaulle rénové


Pourquoi avoir refait l'entrée de la station de métro Capitole ?
L'entrée de cette station, très profonde, se faisait par un large escalier circulaire à la pente très raide et donc dangereuse. Nous l'avons réorganisée autour de deux escaliers à la pente plus douce, qui offrent une entrée/sortie plus sécurisée.


Vous avez accordé une importance particulière à la mise en lumière.
Oui, nous voulions un grand boulevard de lumière qui symbolise toute l'importance de cet axe. Pour ça nous avons prévu des mâts aériens supportant des rampes de leds. Des kakémonos sont fixés sur ces mâts pour accrocher la lumière.



Mise en lumière du square


Une fois la rue entièrement finie, comment aimeriez-vous que les Toulousains se l'approprient ?
C'est l'histoire qui le dira, mais j'ai cru comprendre que sa fréquentation a été très importante en décembre ! Je regrette cependant que la rue ne possède pas plus de restaurants, de cafés et de terrasse, pour en faire un vrai lieu de détente, même après la fermeture des magasins. Mais ce genre de choses ne se décrète pas...

 

Partager la page