« Back

# CP - Loi Oudin - Coopération décentralisée et soutien aux associations

Article Content

Presse # CP - Loi Oudin - Coopération décentralisée et soutien aux associations
Quatre actions de solidarité internationale seront soumises au vote du prochain Conseil de la Métropole, jeudi 15 décembre 2016.

La première, au titre de la coopération Toulouse-Ramallah (Palestine), prévoit la construction de la première station de traitement de boues de Ramallah sur la période 2017-2019, destinée à traiter les boues d'environ 35 000 habitants. Une subvention de 57 000€ sera sollicitée pour cette réalisation auprès du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International. Ce dernier a émis un avis favorable en raison du caractère innovant du projet qui répond à un enjeu sanitaire et environnemental majeur des territoires palestiniens : la pollution des cours d'eaux et nappes phréatiques.

Au titre du soutien aux associations locales, deux projets ont été identifiés : l'un, porté par l'association HAMAP, permettra l'accès à l'eau potable, par un puits et un système de récupération des eaux, pour un hôpital de la banlieue de Beyrouth (Liban) qui accueille 700 patients et de très nombreux réfugiés syriens.
Le second, par le biais de l'association Crear Escuela, cible l'accès à l'eau et l'assainissement de la communauté indienne des Wayüu, dans la région de Cachaca, en Colombie.
Toulouse Métropole apporte son soutien financier à hauteur de 65 000€ pour le premier et de 5000€ pour le second.

Pour le volet urgence, Toulouse Métropole a souhaité apporter son soutien aux populations d'Haïti, durement touchées par l'ouragan Matthew. Elle s'associe à l'Agence de l'eau Adour-Garonne pour fournir une aide d'urgence de 12 000€ à l'ONG Solidarités international.

A travers les fonds mobilisés, Toulouse Métropole apporte son soutien aux populations durement touchées : aux Haïtiens à la suite de cette nouvelle catastrophe naturelle, aux Libanais impactés par les conflits en Syrie et aux refugiés syriens fuyant Daesh, ainsi qu'aux minorités ethniques menacées, telles que la tribu indienne en Colombie.

>> La Loi Oudin-Santini permet à la collectivité de financer des actions de solidarité internationale dans le domaine de l'eau et de l'assainissement, à hauteur de 0,5% des recettes du contrat qui lie la Mairie de Toulouse et Véolia, sans impacter le coût de l'eau pour les Toulousains.

Share this page