Drémil-Lafage

La maire

Ida Russo

En chiffres

2 552 hab.*
1250 ha

Au XVe siécle Drémil est reconnu par la qualité de sa production d'isatis appelé communément "pastel". Deux pasteliers ont laissé leur marque en contruisant les châteaux du Castelet et de Lafage.

En 1414, la Seigneurie de Drémil est alors propriété de la couronne, le roi de France dit "Le Sageé" est Seigneur de Drémil. En 1755,  Lafage annexe de Drémil est rattaché et devient Drémil-Lafage. Le 14 juillet 1789 la chute de l'ancien régime provoqua celle du Conseil politique du Consulat de Drémil-Lafage. La création des Conseils Généraux des Communes entraîna la nomination d'un maire.

L'avènement de la Seconde République coïncide avec la réunion de Drémil-Lafage et Montauriol en une seule commune (le 5/07/1848). Depuis la fin de l'aristocratie féodale, Drémil-Lafage est administré par des maires d'origine sociale très diverses.

Les briquettes s'affichent sur les maisons drémiloises en rappel de son église du XIIe siècle,les châteaux alentour rappellent l'histoire de la commune.

*résultat Insee du recensement de population portant sur l'année 2014

La représentante au Conseil de Toulouse Métropole

  • Ida Russo, conseillère

 

Infos pratiques

Hôtel de Ville

1 allée de l'Eglise

31280 DREMIL-LAFAGE