Saint-Orens de Gameville

En chiffres

10 717 hab.
1310 ha

L'origine de Saint-Orens de Gameville vient du nom d'un évêque espagnol du Vème siècle, Orentius à qui fut attribuée la délivrance de Toulouse de l'emprise des romains en 438. Ses prières répétées auraient provoqué un épais nuage entourant le général romain Litorius, l'égarant aux portes de la ville de Toulouse où il fut fait prisonnier. Après sa mort en 439, Orentius fut canonisé Saint-Orens. En son hommage, on fit construire l'église en son nom sur le site même de la bataille.

La création de la commune provient de la fusion, le 31 décembre 1790, de trois communautés : Cayras, Gameville et Lantourville qui composaient le diocèse de Toulouse. Le premier maire de la ville s'appelait Jean Bellières, le nom actuel de la place de l'espace culturel Altigone.

D'un village de moins de 700 habitants jusque dans les années 70, Saint-Orens a connu une explosion démographique à partir de 1980, la population passant de 2000 à 10 000 habitants en moins de 20 ans.

1306 hectares dont 68% de zone verte, Saint-Orens est borné à l'Est par les communes de Lauzerville et d'Auzielle, au sud par Escalquens et Labège, à l'ouest par Montaudran et Toulouse, au nord par la commune de Quint dont elle est séparée par la rivière de la Saune. La commune est également traversée par la rivière de la Marcaissonne. 

 

Infos pratiques

Hôtel de Ville

46, avenue de Gameville

31650 SAINT-ORENS