Alimentation, eau, déchets...

OBJECTIF : NOUVEAUX MODES DE VIE

Consommer des produits locaux, éviter les emballages, mettre la pédale douce sur l'eau, trier ses déchets, réparer plutôt que racheter… Préserver notre santé et celle de la planète, c'est un tout ! Au delà des écogestes, c'est un mode vie qu'il faut adopter.

Produire des légumes en ville

Dans l'agglomération de Toulouse, plusieurs fermes proposent des fruits et des légumes produits selon des méthodes qui respectent l'environnement. Des associations comme les AMAP assurent une distribution directe entre le producteur et le consommateur.

Et puis des initiatives innovantes fleurissent, comme celle de la start-up Citizen Farm, qui fait pousser des fruits et légumes de saison naturellement et hors sol, nourris par des nutriments de poissons.
 

Réduire la consommation d'eau

Protéger la planète et ses ressources pose également la question de l'eau. À son échelle, la Métropole a traqué les fuites en réhabilitant le réseau de distribution d'eau. Une expérimentation Smart City propose la télérelève de l'eau en direct par internet par les usagers dans trois communes. Chacun, dans son logement, est invité à en faire autant. Il s'agit ensuite de limiter sa consommation d'eau au quotidien : privilégier les douches, installer des mousseurs, ne pas laisser le robinet ouvert inutilement. Autant de gestes recensés dans les 10 éco-gestes à adopter chez soi. En modifiant simplement leurs habitudes, les participants au défi Familles à énergie positive ont réduit leur consommation d'énergie en moyenne de 17%.

La chasse au gaspilllage

Pour freiner la surexploitation de nos ressources, chacun doit, à son niveau, réduire le gaspillage et mieux gérer les déchets. On peut, entre autre, éviter les emballages superflus, acheter en vrac, faire du compost avec ses épluchures et restes de repas et, avant tout, mieux respecter les consignes de tri.

Mieux trier, moins jeter

Avec 35 000 autocollants Stop pub posés sur les boites aux lettres ou l'expérimentation du « Gourmet bag » auprès des restaurateurs, la Métropole s'est attaquée au gaspillage. Elle propose également des bacs à compost individuels et a mis en place des bornes de dépôt de textiles. En 2017, Toulouse Métropole a prévu de renforcer sa politique de tri tout en mettant l'accent sur l'urgence : réduire la production des déchets. Elle propose le programme "10 actions pour réduire nos déchets". Elle soutient aussi des structures de réemploi des objets, comme la Ressourcerie La Glanerie bel exemple d'économie circulaire où l'objet, déchet de l'un, devient ressource ressource de l'autre ; mais aussi le projet Les Cycles-Re.
Plutôt que de racheter du neuf, on peut donc acheter d'occasion. On peut aussi réparer les objets usagés comme le montre la mobilisation des artisans de la réparation en Occitanie, l'opération Répar'acteurs.

Share this page