Article Content

La French Tech Toulouse

Objectif : favoriser le développement de start-up sur le territoire et à l'international.

 
Initié après la labellisation French Tech du territoire toulousain, le projet "French Tech Toulouse" du Schéma de développement économique, d'innovation et de rayonnement métropolitain (SDEIRM) avait pour feuille de route de faciliter et favoriser le développement des start-up sur le territoire et à l'international.

Où en est-on ?

La fédération du collectif d'entrepreneurs du numérique a permis à l'écosystème de gagner en visibilité et en crédibilité tant au niveau national qu'international.
L'existence et la visibilité de cet écosystème ont également poussé à une prise de conscience essentielle des acteurs industriels des mutations économiques à l'œuvre et de l'émergence d'un nouveau modèle économique.
 
L'effort de French Tech Toulouse a plus précisément porté sur cinq axes structurants :
 
> La fédération et l'animation du collectif : French Tech Toulouse a gagné en visibilité
à travers sa stratégie d'animation des réseaux sociaux, mettant en avant un territoire et un collectif et non uniquement des entités.
> L'accès aux financements : depuis 2015, l'événement EmTech France co-organisé avec le MIT est un lieu de rencontre privilégié entre 10 start-up françaises et des investisseurs français et internationaux pendant le "Venture Point".
> L'accès aux clients : c'est l'une des manifestations de la prise de conscience des acteurs industriels et des institutions de l'importance de faire évoluer leurs modes de production à l'aune des mutations induites par la transformation numérique et donc de travailler avec ou à proximité des start-up du territoire.
> L'accès aux talents : fruit d'un effort constant de sensibilisation et d'acculturation, French Tech Toulouse a contribué à la mutation des mentalités et à l'adaptation de programmes pédagogiques sur le territoire toulousain, en faveur de l'entrepreneuriat.
> L'accès à l'international : cet enjeu de premier plan pour le développement d'une start-up a été facilité par le French Tech Ticket, qui a permis à 2 accélérateurs toulousains d'accueillir des start-up étrangères, ou encore par le programme d'échange de start-up organisé avec Atlanta, ville jumelée avec Toulouse.
 
Le dispositif French Tech Toulouse a fait le bilan de sa riche activité dans la continuité du dernier congrès EmTech France, le 11 octobre 2017.

Share this page