Article Content

Le commerce et les services de proximité au coeur des communes

Objectif : développer une offre d'ingénierie de développement du commerce de proximité à destination des communes de la métropole.

 
Connaissant une croissance démographique forte, le territoire métropolitain compte aujourd'hui près d'1,2 million d'individus qui consomment dans les 13 700 petits commerces et services de proximité.
 
Si la structure de l'offre en matière de commerces et services de proximité est relativement comparable et homogène entre les communes et répondent aux besoins des consommateurs, la consommation encore atone des ménages, la baisse du chiffre d'affaires de certaines enseignes traditionnelles ou encore le développement du e-commerce sont autant de facteurs de transition du commerce traditionnel.
 
Les enjeux du commerce de proximité à l'échelle de Toulouse Métropole
 
> Développer une offre commerciale attractive et complémentaire, maintenant un équilibre entre les centres villes, les quartiers et les centres commerciaux ;
> Créer un maillage de lieux de centralité, intégrant commerces, artisanat et services, vecteurs d'emplois, d'animation et de lien social ;
> Soutenir le commerce dans les secteurs en difficulté ;
> Requalifier certains des 248 pôles commerciaux (rassemblant 63% de l'offre commerciale) participant concrètement à l'attractivité du territoire et à son dynamisme économique.

Où en est-on ?

Dans ce contexte et afin de renforcer la diversité de l'offre commerciale dans les communes métropolitaines, notamment dans les coeurs de ville et de quartier, Toulouse Métropole a fait du développement et de la sauvegarde du commerce de proximité un des objectifs forts du Schéma de développement économique, d'innovation et de rayonnement métropolitain (SDEIRM).
> 1er objectif : "conforter et développer préférentiellement le commerce dans les centralités urbaines et les "cœurs de ville" : mise en place de périmètre de protection (au sein du Plan Local d'Urbanisme intercommunal Habitat), contrôle de la viabilité des projets d'implantation / création de locaux commerciaux dans les pieds d'immeubles et de leur complémentarité avec l'offre existante, encadrement du développement du commerce en dehors des polarités…
> 2e objectif : "adapter et moderniser lescentralités de proximité existantes" :
incitation à la modernisation des commerces par les commerçants (mise aux normes des enseignes, requalification des vitrines, accessibilité...), requalification des espaces publics, recomposition des sites commerciaux…
 
Une première réunion d'information et detravail avec les élus de la Métropole a été organisée le 13 novembre 2017, pour présenter ce dispositif.

Share this page