EcoHabitat, construire durable dans le sud-ouest de l'Europe
Le projet EcoHabitat, financé par des fonds FEDER, est piloté par Toulouse Métropole, associée à des partenaires Catalans et Portugais, représentant des collectivités locales, bailleurs sociaux, institutions académiques scientifiques, écoles d'architecture, entreprises industrielles du bâtiment... Il a pour ambition de favoriser l'innovation, l'échange des bonnes pratiques et le transfert de compétences afin de faire émerger des modes de construction adaptés aux problématiques climatiques du sud-ouest de l'Europe.

Le projet EcoHabitat répond à un programme de coopération transnationale qui a pour objet de consolider l'espace Sud-ouest européen (SUDEO) comme espace de coopération territoriale dans les domaines de la compétitivité et de l'innovation, de l'environnement, du développement durable et de l'aménagement du territoire.

La problématique traitée par EcoHabitat est celle du développement durable dans la construction et des usages de l'habitat en zones urbaines, en axant plus précisément sur l'habitat social.
Elle pose la question de l'adéquation des exigences techniques et réglementaires nationales et européennes, avec les caractéristiques spécifiques, culturelles et climatiques du SUDOE, à travers les exemples des régions de Midi-Pyrénées et de la Catalogne en association avec celle de Lisbonne.

La finalité du projet EcoHabitat, en s'appuyant sur l'action publique en matière d'habitat social, est de favoriser des dynamiques de coopération interprofessionnelles et transnationales, permettant la mise en œuvre de nouvelles méthodes d'édification, et participant à terme à l'amélioration de la qualité de l'habitat en zone urbaine SUDOE.

Le partenariat d'EcoHabitat réunit trois groupes d'acteurs dans chaque région : les métropoles (Toulouse, Barcelone, Lisbonne) et leurs bailleurs sociaux ; les institutions d'enseignement et de recherche associées aux écoles supérieures d'architecture; les entreprises du bâtiment, les fabricants de composants et des associations professionnelles

La méthode préconisée est celle de la recherche/action.
Il s'agit tout d'abord de commencer par l'identification (chez chacun des partenaires régionaux) des pratiques, des usages sociaux, des technologies, des coûts, des réglementations, des procédures incitatives publiques et institutionnelles.
Dans un deuxième temps on bâtit des actions communes reposant sur le transfert de compétences, et  sur l'ouverture de perspectives de mise en œuvre de nouvelles technologies de construction de l'habitat durable.

 

Share this page