Pacte territorial
Les territoires où s’exercent des influences réciproques avec la Métropole doivent pouvoir à la fois échanger avec les décideurs Toulousains, mais aussi penser le futur d’une économie métropolitaine nécessairement de dimension régionale. Le Pacte territorial positionne la Métropole, non pas comme une île de croissance au milieu d’un territoire plus fragile mais comme un moteur de l’ensemble du Grand Sud.

Rappel des objectifs :

Depuis le 1er janvier 2015, Toulouse est devenue métropole. Le "pacte territorial" relève à la fois d'un enjeu politique de mise en cohérence territoriale (voire de mise en non concurrence) des stratégies de développement de Toulouse
Métropole et d'un enjeu opérationnel en termes de "territoire pertinent" d'applications (la "bonne échelle") ou de mise en oeuvre des projets / actions (mutualisation, coproduction, partenariat stratégique…). Un certain nombre de coopération a déjà été engagé, depuis 2012, dans le cadre de l'association du Dialogue Métropolitain qui réunit les 11 grandes intercommunalités midi-pyrénéennes.

Juillet 2016 / 1 an

Etat d'avancement du projet

   

Où en est-on ?

L'accord avec Montpellier Méditerranée Métropole.

Une 1ère traduction de cette stratégie d'alliance territoriale est la signature, le 29 janvier 2016,de l'accord-cadre entre Toulouse Métropole et Montpellier Méditerranée Métropole.

Cet accord-cadre définit des positions communes sur quelques politiques stratégiques défendues par les deux
métropoles dans le nécessaire dialogue,respectueux du poids et des responsabilités des deux métropoles, avec l'Etat et avec la nouvelle Région. Il précise les thématiques et les projets communs (développement économique, culture, mobilités, habitat,développement durable…) pour lesquels une vision partagée et une coopération opérationnelle entre les deux métropoles est opportune.

A titre d'exemple, Toulouse et Montpellier ont été présentes, sur un stand commun, lors de deux grands évènements internationaux : au rendez-vous international des villes de congrès (IBTM) à Barcelone ou au marché international de l'immobilier d'entreprises (MIPIM) à Cannes au printemps 2016.

Un Pacte avec le Pays des Portes de Gascogne

Les métropoles, principales moteurs de la croissance du pays, doivent, encore plus que par le passé, jouer un rôle d'accélérateur et d'impulsion mais aussi de solidarité et de partage, certes au bénéfice d'elles-mêmes, mais aussi à celui de leurs territoires de proximité.
C'est face à ces constats que l'Etat a proposé la mise en oeuvre, expérimentale dans un 1er temps, d'un nouveau type de contractualisation qui représente une véritable innovation en matière de solidarité territoriale, les contrats de réciprocité ville-campagne.
Un projet de pacte de réciprocité entre Toulouse Métropole et le Pays des Portes de Gascogne (170 communes du Gers, 80 000 habitants) sera conclu à la fin de l'année 2016, intégrant, notamment, des actions communes dans les champs du développement économique, de la culture et des activités touristiques.

Les détails du projet - juillet 2015  (format .pdf)

Un projet du Schéma de développement économique, d'innovation et de rayonnement métropolitain

(programme « LES PACTES STRATÉGIQUES »)

Share this page