Diagnostic de l'environnement sonore et plan d'actions
Toulouse Métropole a réalisé un diagnostic de l'environnement sonore sur son territoire. Objectif : mettre en place un plan d'actions pour réduire la population exposée au bruit des industries et des transports, conformément à l'application de la directive européenne n°2002-49.

Les cartes de bruit ont pour objectif d'indiquer le niveau de bruit (moyen, journalier, annuel) par type de source ( aérien, ferré, routier, ICPE) sur tout territoire de la métropole. Elles ne sont pas le résultat d'une mesure effective du niveau de bruit, mais d'un calcul par modélisation (carte ci-dessous).

Elles informent également sur le nombre potentiel d'habitants exposés à des niveaux de bruit supérieurs aux seuils réglementaires (cf chiffres en bas de page*).

Toulouse Métropole a réalisé en 2011 une cartographie sonore de son territoire nommée "Carte de bruit stratégique" (CBS).
Cette cartographie a été actualisée en février 2016.

Plusieurs cartes ont été élaborées, selon quatre sources de bruit et selon des niveaux d'expositions sur 24h et de nuit.

Consultez les cartes du bruit aérien (format pdf)

Consultez les cartes du bruit ferroviaire (format pdf)

Consultez les cartes du bruit routier (format pdf)

États des lieux et perspectives

La lecture de la cartographie de l'environnement sonore permet d'estimer l'exposition au bruit de la population  de Toulouse Métropole : 

  • Le bruit routier de façon très majoritaire : les infrastructures routières sont les plus présentes sur le territoire (15% de la population métropolitaine exposée)
  • Le bruit aérien dans une seconde mesure : l'aéroport de Toulouse-Blagnac étant situé à proximité de territoires urbanisés (6% de la population métropolitaine exposée)
  • Le bruit ferroviaire dans une moindre mesure   (<1 % de la population métropolitaine exposée)

Pour rappel, la Métropole compte 748 149 habitants au 1er janvier 2016


L'analyse du territoire de Toulouse Métropole permet d'identifier un certain nombre d'espaces préservés du bruit :

  • Grandes zones naturelles : les bords de Garonne aval, la forêt de Bouconne,  les espaces agricoles périphériques et les espaces agricoles aux coteaux Est ;
  • Espaces urbains plus réduits : cœurs d'îlots bâtis en centre ville.

L'analyse détaillée des résultats de la cartographie, permettra de réfléchir, en accord avec les différents acteurs concernés (gestionnaires d'infrastructures, communes...), aux priorités d'actions :

  • Traitement des zones subissant des dépassements de seuils
  • Préservation des zones calmes.

La finalité de la cartographie de l'environnement sonore est de permettre une évaluation de l'exposition au bruit des populations, de porter ces éléments à la connaissance du public puis de contribuer à la définition d'un "Plan de prévention du bruit dans l'environnement" de la métropole.

Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE)

Ce document est un programme d'actions qui comporte toutes les mesures que la métropole s'engage à mettre en œuvre et qui sont destinées à préserver les zones de qualité sonore et à réduire le bruit dans les secteurs bruyants.
Il est élaboré à partir du constat de la cartographie de l'environnement sonore.
Ce plan d'action vise à traiter les zones à enjeux identifiées par ordre de priorité et en fonction des enjeux et des moyens disponibles.

Les actions programmées peuvent être de plusieurs ordres :

  • Action curatives. Exemple : pose d'un revêtement routier phonique, pose d'un mur anti-bruit.
  • Actions préventives. Exemple : choix du scénario le moins impactant phoniquement  lors de l'étude de faisabilité d'un projet
  • Actions de communication, d'information. Exemple : campagne d'information auprès du public.

Le PPBE de Toulouse Métropole est en cours d'élaboration, il sera publié au premier trimestre 2017.
Comme la cartographie du bruit, il sera révisé tous les 5 ans.

Avis de consultation du public jusqu'au 14 janvier 2017

Une consulation publique est organisée sur le projet de Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement  jusqu'au 14 janvier 2017. Le document est consultable :

Pour faire part de vos observations : 

  • sur le registre au siège de Toulouse Métropoe
  • par mail

Une synthèse des observations sera annexée au Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement en vue de son approbation par Toulouse Métropole.

Partager la page