Logement étudiant
Chaque année, près de 1 000 logements supplémentaires sont mis à la disposition des étudiants.

Dans le Contrat de projets État-Région (CPER) 2007/2013, le déficit de logement étudiant est estimé à 5 000 et le besoin en réhabilitation de chambres universitaires à 1 500. De nouvelles opérations devraient être réalisées grâce à la mise à disposition gracieuse de foncier par l'État et les communes.

Le programme du CPER s'élève à 60 millions d'euros, dont 7 millions d'euros alloués par Toulouse Métropole. Outre le logement, ce programme porte sur l'amélioration de la restauration universitaire et la réalisation d'un programme immobilier spécifique pour accueillir chercheurs et enseignants/chercheurs étrangers.

Pour promouvoir des formes économiques d'hébergement complémentaires à celles du CROUS, Toulouse Métropole soutient également l'association Lik'home qui aide les étudiants étrangers à se loger à Toulouse.
Ces principaux objectifs sont :
- accueillir les étudiants étrangers à Toulouse;
- proposer une forme d'hébergement peu coûteuse pour l'étudiant étranger;
- favoriser l'intégration de l'étudiant étranger dans la vie toulousaine;
- favoriser l'échange interculturel et inter générationnel.

Toulouse Métropole soutient l'organisation d'un dispositif de colocation HLM en faveur des étudiants. D'abord expérimental, ce dispositif est aujourd'hui pérenne, deux organismes HLM, l'OPH et Patrimoine proposent de grands logements dans les quartiers sud de la ville de Toulouse. Les logements proposés ont un loyer modeste et sont éligibles aux APL.
Concrètement, trois étudiants boursiers partageant un quatre pièces de 540 euros de loyer, (soit 180 € par personne), touchent une APL de 384 € (soit 128 € par personne); ils s'acquittent donc en tout d'un loyer de 156 € soit 52 €  chacun.

Partager la page