Concertations Île du Ramier : imaginons l'île de demain
Le transfert du Parc des expositions, à partir de 2020, ouvre des perspectives de reconquête d'un vaste poumon vert au cœur de la métropole. Pour transformer l'île en un vaste parc urbain, dédié à la nature, à la culture et aux loisirs, une concertation est lancée du 20 juin au 5 décembre 2017. Nature en ville, activités, déplacements...Vous pouvez donner votre avis et proposer vos idées en ligne.

Le Grand Parc Garonne, qui s'étend sur 32 km et concerne 7 communes, vise à reconquérir les bords du fleuve, pour faire de la Garonne le lien fédérateur de la Métropole. La transformation de l'Île du Ramier en un vaste parc urbain est l'un des trois volets du projet.

Le contexte : un site peu valorisé

Il y a 100 ans, l'Île du Ramier abritait le « Parc Toulousain » dont les grandes allées ombragées ou le kiosque à musique faisaient le bonheur des habitants. Aujourd'hui, malgré la présence d'un patrimoine remarquable, naturel, architectural ou sportif, l'Île reste un site peu valorisé avec la saturation et le cloisonnement de ses espaces, et l'omniprésence des parkings et voiries.

Le projet : faire de l'île le futur poumon vert de la métropole

L'ambition est posée : transformer l'île en un vaste parc urbain, dédié à la nature, à la culture et aux loisirs. Le transfert du Parc des expositions, à partir de 2020, ouvre des perspectives de reconquête de l'Île.

Une première étape au nord

Au nord de l'île, les premiers travaux  à court terme (2017-2018)  préfigurent de la reconversion future  :

  • Aménagement des espaces autour de l'écluse Saint-Michel et valorisation du belvédère de la pointe nord
  • Démolition des anciennes discothèques et création d'un jardin d'entrée d'île
  • Relocalisation des terrains de tennis couverts  de l'Emulation nautique sur l'Ilot de Banlève afin de libérer un espace public en belvédère sur le fleuve

Ils se prolongeront après 2020 sur les emprises libérées du Parc des expositions, les abords du Stadium et de la piscine Nakache, sur la base d'un schéma directeur à élaborer en concertation.

EN VIDÉO. État des lieux - Printemps 2017

Et demain ? Une histoire à écrire ensemble

Le transfert du Parc des expositions ouvre donc des perspectives pour imaginer de façon collective un grand parc naturel et de loisirs. La concertation permettra de préciser des axes forts :

  • La préservation de la nature et de la biodiversité
  • Les activités du parc : sports, loisirs, culture
  • L'accessibilité et les mobilités


Une concertation en ligne était lancée pour recueillir vos avis : vous pouvez consulter les contributions qui ont été déposées !

 

Le calendrier de la concertation

Une réunion publique le 20 juin

Le 20 juin 2017, une réunion publique a présenté le projet aux habitants et a lancé la concertation, salle Jean Mermoz. Les interventions de Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole ;  Robert Marconis, professeur émérite, Université Jean-Jaurès ;  Eric Radovitch, architecte des bâtiments de France et Henri Bava, urbaniste paysagiste, pour poser le cadre méthodologique de la concertation et les grandes lignes directrice du projet ont donné lieu à un riche échange avec le public.

Télécharger les diaporamas présentés (format .pdf)

Télécharger le compte-rendu de la réunion (format.pdf)

Télécharger l'analyse des contributions de la réunion (format.pdf)

Les ateliers thématiques

La concertation se poursuit  jusqu'au 5 décembre 2017, pour recueillir les avis et idées des habitants de la Métropole et construire le projet au cours d'ateliers.

Les ateliers passés

Samedi 9 septembre 2017 : Visite de l'Île du Ramier et des halls du Parc des Expositions
Mardi 3 octobre : Atelier 1 : Nature et biodiversité.
Mardi 17 octobre : Atelier 2 : Culture, sports et loisirs.
Mardi 14 novembre : Atelier 3 : Mobilités et accessibilité.
=> Les compte-rendus et les travaux des ateliers passés

 

Mardi 5 décembre : Atelier de synthèse > Vers un consensus…?
À 18h30 - La Maison des Associations - 3 place Guy Hersant  à Toulouse
 

 

Partager la page