Communiqués de presse

« Retour

# CP - Toulouse Métropole poursuit son action en faveur du développement du vélo sur le territoire

Presse # CP - Toulouse Métropole poursuit son action en faveur du développement du vélo sur le territoire
Au Conseil de la Métropole du 15 février, Toulouse Métropole renouvelle son soutien financier à la Maison du Vélo et à la Compagnie des Mobilités. Leurs subventions pour l'année 2018 s'élèvent respectivement à 260 000€ et 8 500€.
Ce soutien financier permet à Toulouse Métropole de diversifier ses actions en faveur de la promotion du vélo. Au-delà de l'aménagement des pistes cyclables, Toulouse Métropole souhaite également encourager les actions de sensibilisation à la pratique cyclable et les initiatives digitales innovantes.

La Maison du vélo développe la location de vélos, une vélo-école et un pôle culture qui accompagne les acteurs locaux associatifs, employés des grandes entreprises et institutions pour le changement d'habitudes de déplacements en favorisant l'utilisation du vélo. Le partenariat avec la Maison du Vélo se poursuit jusqu'en 2020.

La convention signée avec la Compagnie des Mobilités a permis le lancement d'un calculateur d'itinéraire à vélo sur www.geovelo.fr/toulouse relayé par les pages internet de la Mairie de Toulouse et de Toulouse Métropole. Ce calculateur prend en compte le type de cycliste concerné, de novice à aguerri, et la "cyclabilité" des voies, en fonction du trafic voiture et des aménagements cyclables.

La Métropole crée et entretient entre 15 et 20km de pistes cyclables par an. En 2018, 11.6 millions d'euros sont consacrés au plan vélo soit 1.6 millions de plus qu'en 2017. A ce jour, il existe près de 600 kilomètres sur la Métropole dont 320 sur Toulouse.
36 réalisations effectuées en 2017 dont une voie verte le long de la rocade Arc-en-Ciel entre Tournefeuille, Toulouse et Colomiers de 1.7km, la voie verte de l'Oncopole entre le chemin Palayre et Portet-sur-Garonne, etc.
D'ici 2020, Toulouse Métropole s'engage à développer le réseau sur : les berges de cours d'eau (Grand Parc Garonne, Vallée de l'Hers, berges du Touch et Canal de Saint-Martory), la zone aéronautique, les axes de transports en commun (Linéo, BUN, voies des Ramassiers, etc.) et à poursuivre la mise aux normes du réseau cyclable.

Partager la page