« Retour

Consign’UP veut réhabiliter la consigne de verre sur l’aire urbaine toulousaine

Actualités Consign’UP veut réhabiliter la consigne de verre sur l’aire urbaine toulousaine
Cette start-up de l’innovation sociale, accompagnée par Première brique, incubateur de Toulouse Métropole, démarre un test à l’échelle de la métropole.
L'expérimentation de Consign'UP se déroule jusqu'à fin juillet. Elle  s'intègre dans le cadre de Smart City, destinée à co-construire la Métropole de demain. 
 

3 questions à Marion Lembrez, porteuse de Consign'UP

  • Comment l'idée du projet a-t-elle germé ?

    Portrait de Marion Lembrez

    Après un parcours dans l'agroalimentaire et la grande distribution, en France et à l'étranger, j'ai  souhaité développer un projet dans l'économie circulaire. Il faut savoir que le verre recyclé est broyé avant d'être brulé à 1500° pour fabriquer de nouvelles bouteilles. Consign'UP vise à impulser le réemploi des bouteilles en verre dans une logique de circuits courts par la création d'un service de collecte et de nettoyage du verre.
     
  • Que vous a apporté l'incubateur d'innovation sociale de Toulouse Métropole Première Brique ?

    J'ai intégré Première Brique en janvier 2018. J'ai pu fédérer une équipe d'une dizaine de personnes particulièrement motivées et nous avons construit la filière, des producteurs et distributeurs au centre de lavage, en passant par la collecte des bouteilles. J'ai constaté un réel engouement pour le retour de la consigne.
     
  • Quel est l'objectif de cette expérimentation Smart City ?

    L'essai s'étale sur deux mois et demi. Le verre est le premier emballage ménager en tonnage. Il génère un gâchis incroyable. J'espère que l'expérimentation permettra à Consign'UP de confirmer la tendance du réemploi du verre. La mise en place sur le territoire métropolitain de ce circuit vertueux devrait permettre d'économiser  79% d'émission de CO², 76% d'énergie et 33% d'eau par an.

On compte sur vous !

A partir du 13 mai 2019, après consommation, les bouteilles de 75cl de vin, de bière et de jus, repérables par une gommette ronde jaune et noire Consign'up, devront être rapportées auprès des commerçants ou producteurs partenaires  (format.pdf) chez lesquels elles auront été achetées. 
 
Cette expérimentation est menée pour vérifier que le système fonctionne et qu'il a de l'avenir. A l'issue du test, Consign'up espère le retour de la consigne dans la région toulousaine en mobilisant le plus grand nombre d'acteurs possible autour du réemploi des bouteilles !
Objectif  à terme : éviter 400 tonnes de déchets/an grâce à la consigne de 700 000 bouteilles.
 
40 entreprises participantes
 
L'essai mobilise 40 partenaires dont 19 distributeurs implantés sur Toulouse Métropole (Toulouse, Tournefeuille, Blagnac, Beauzelle, etc .), 17 producteurs (viticulteurs, brasseurs, producteurs de jus) et deux entreprises de l'économie sociale et solidaire, partenaires de Toulouse Métropole, Green Buro et Applicolis.
 
 

Partager la page