« Retour

Les plantes protégées situées en bord de routes structurantes sont préservées

Actualités Les plantes protégées situées en bord de routes structurantes sont préservées
Discrètes compagnes de nos trajets, de nombreuses plantes trouvent, dans les bords de route, des conditions favorables à leur épanouissement. En Occitanie, certaines espèces qui fleurissent les bords de nos départementales sont protégées car elles sont rares et menacées (loi de protection de la nature de 1976). Il est interdit de leur porter atteinte (destruction, coupe, mutilation, arrachage, cueillette, enlèvement…) ainsi qu’à leur habitat.

En janvier 2017, la gestion de 500 km de routes départementales a été transférée à Toulouse Métropole, au sein de la Direction Infrastructures Travaux et Énergies, qui a décidé de confirmer son engagement en faveur de la biodiversité et de poursuivre la préservation des plantes protégées situées sur les bords de routes. Une action en ce sens est en effet engagée depuis 2006 grâce à un partenariat entre le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne.

Quelles plantes protégées trouve-t-on au bord de nos routes ?

Rose de France (Rosa gallica), Renoncule à feuilles d'Ophioglosse (Ranunculus ophioglossifolius), Orchis lacté (Neotinea lactea), Céphalaire de Transylvanie (Cephalaria transsylvanica), Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris) sont les plus présentes.

 

                                                                               

                                              Rose de France (Rosa gallica)                                                      Orchis lacté (Neotinea lactea)

 

Comment agir durablement ?

La préservation d'une espèce protégée passe d'abord par une bonne connaissance de sa biologie et de son écologie (habitat, cycle de vie, reproduction).

Puis, il est nécessaire d'identifier précisément leur localisation : routes et zones du bord de route (accotement, fossé, talus) concernées.

Ensuite, les agents de la Direction ITE, chargés de l'entretien des bords de routes structurantes à Toulouse Métropole sont sensibilisés pour appliquer une gestion différenciée : fauche localisée, tardive ou précoce selon le cycle de vie de l'espèce et sa position sur le bord de route, tout en privilégiant la sécurité des usagers.

Les stations repérées sont suivies régulièrement pour évaluer les effets de la gestion différenciée.

Par ailleurs, les impacts sur les plantes protégées sont anticipés en amont de projets qui concernent le bord de route (enterrement de canalisation, élargissement, busage…).

Le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées est un syndicat mixte de collectivités*, agréé par le ministère en charge de l'environnement. Il contribue sur son territoire à la connaissance et à la conservation de la flore sauvage rare et protégée et des habitats naturels et semi-naturels. Il apporte également un appui scientifique et technique aux collectivités et aux services de l'Etat.

*Collectivités du syndicat mixte : Région Occitanie, Départements des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques, Communauté de communes de la Haute-Bigorre et Ville de Bagnères-de-Bigorre
 

Partager la page