« Back

Stéphanie Ledoux, artiste par nature

Actualités Stéphanie Ledoux, artiste par nature
Accompagnée de quelques crayons, d'aquarelle et de ses pinceaux, depuis 20 ans, Stéphanie Ledoux croque le monde sur des carnets de voyage. De la faune de Madagascar à la forêt primaire de Papouasie en passant par les portraits des peuples d'Asie ou d'Afrique, ces partenaires de vadrouilles sont les gardiens de trésors croisés sur la route avant qu'ils ne soient révélés sur ses toiles.
Dans ses tableaux, les couleurs vives ornées de motifs envoûtants traduisent l'effervescence du voyage tandis que les regards intenses captent le nôtre et laissent en suspend l'empreinte d'un sentiment familier : celui d'une rencontre. Depuis son enfance, les images du monde parcourent l'esprit de Stéphanie Ledoux, titillant son crayon jusque sur les tables du lycée Saint-Sernin.
 

Le dessin, trait d'union avec le monde 

"À partir de mes 11 ans, chaque année, nous faisions un voyage en famille",  se souvient Stéphanie Ledoux avant d'ajouter "cela nous a beaucoup soudés". En découvrant avec ses yeux d'enfant l'Asie et les tropiques, déjà s'esquisse en elle le goût du carnet de voyage et son attirance pour les pays chauds. "J'étais le reporter officiel des vacances", sourit-elle. D'abord rédigé, le journal de bord s'enrichit progressivement de collages, de fleurs séchées et des différentes collectes familiales. "Petit à petit, je commence à oser dessiner en public, je prends alors conscience du formidable moyen que représente le dessin pour entrer en contact avec les populations", explique-t-elle. Un plaisir aujourd'hui exprimé au cœur de chacune de ses toiles.
 
Année après année, son talent de dessinatrice se développe au fur et à mesure que sa passion du voyage alimente son inspiration. En 2007, alors devenue ingénieure agronome, Stéphanie Ledoux décide de créer un blog et de participer à de petites expositions dans l'espoir de plus en plus ardent de vivre un jour de ses talents. C'est une invitation au Yémen pour participer à un voyage artistique avec d'autres confrères qui lui offre la dernière dose de confiance qui lui manquait pour se lancer enfin dans le grand bain. "Pour moi, c'est un signe : fin 2010, je décide de vivre pleinement de mon métier d'artiste."
 

L'émerveillement comme moteur

"Tous mes tableaux ont une histoire", partage Stéphanie Ledoux. "De retour dans mon atelier, je n'ai qu'une envie : réaliser une œuvre à la hauteur de ce que la personne m'a apporté." Au-delà de la curiosité, cela suppose un abandon total à la rencontre sans aucune autre quête que celle de saisir les discrètes pépites qui se révèlent dans l'échange avec l'autre.
 
Après trois livres publiés et une trentaine d'expositions en France et à l'international, Stéphanie Ledoux embarque en 2017 à bord d'une expédition scientifique hors du commun qui l'emmène observer la biodiversité de l'archipel indonésien. Entourée d'une équipe de spécialistes pluridisciplinaires, ses illustrations témoignent avec talent de la fragile beauté du monde. "Cette expédition a été assez bouleversante", partage-t-elle. "J'ai eu l'impression que, pour la première fois, je réconciliais mes deux moi : la scientifique et l'artiste." Ses projets pour 2019 ? "Je ne suis pas quelqu'un qui planifie beaucoup, j'aime me laisser porter en faisant de plus en plus confiance en mon instinct", confie-t-elle avant de conclure, en souriant, "comme en voyage, je me rends disponible aux futurs projets, aux futures rencontres".

Share this page