Un Portrait Jean-Noël Marrot : l'économie numérique de la Métropole
Portrait d'un Homme, Jean-Noël Marrot, Chef de projet numérique - Direction Générale Adjointe du Développement Economique, Communauté Urbaine de Toulouse Métropole.

 

Toulouse Métropole s'investit dans le domaine du numérique. Ce secteur a pris de plus en plus d'ampleur au fil des ans et fait désormais partie intégrante de notre vie quotidienne que ce soit au travail ou dans nos foyers.

L'avènement d'internet a bouleversé la vie de tous, simples citoyens ou entreprises, grâce aux facilités apportées pour diffuser l'information et la connaissance, mais aussi aux facilités apportées dans la vie de tous les jours grâce à de nombreuses applications.

Sur un plan strictement économique, le numérique est une source significative de développement puisqu'il est estimé que la filière internet, rassemblant les activités de télécommunications (réseaux, voix sur IP, ...), les activités informatiques (matériel et logiciel) et les activités économiques utilisant le support internet (e-commerce, publicité en ligne), participe à hauteur de 3,7% du Produit Intérieur Brut en France (étude McKinsey de mars 2011).

Sur le plan régional, selon une étude menée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Midi-Pyrénées début 2011, cette filière représenterait 27 000 salariés, répartis sur 3 000 établissements sur Midi-Pyrénées.

Cette étude a été complétée par une cartographie régionale plus détaillée réalisée par DigitalPlace sur le 2nd semestre 2011 qui montre que 85% des entreprises ont moins de 50 employés, que 83% des entreprises régionales de cette filière ont leur siège en Haute-Garonne, et que 40% de ces entreprises sont des start'up. Dès lors la problématique du franchissement d'un cap de croissance se pose réellement pour ces entreprises.

Par ailleurs, le numérique  fait partie intégrante de la vie de tous les toulousains, dans un département où 94% des habitants sont équipés d'un téléphone mobile et 80% des foyers disposent d'un ordinateur personnel. Cependant, ce taux d'équipement cache de fortes disparités dans l'usage du numérique entre les populations, selon l'âge, le niveau social, la profession, ….

C'est pourquoi, il est proposé que la Communauté Urbaine du Grand Toulouse poursuive et renforce, à compter de 2012, son engagement dans le développement du numérique au profit de tous, dans le cadre d'une Autorité Organisatrice du Numérique avec l'objectif et l'ambition d'une métropole d'innovations numériques.

Share this page