Le plan d'actions 2018-2023
La métropole a adopté par délibération du 28 juin 2018 son projet de Plan Climat Air Énergie.

Le Plan Climat Air Énergie (PCAET) de la Métropole s'inscrit dans un contexte mondial de réchauffement climatique et de problématiques liées aux ressources énergétiques. Le changement climatique est déjà en marche et il est mesurable sur le territoire de la Métropole, particulièrement sensible aux événements extrêmes que sont les vagues de chaleur, la sécheresse des sols, les pluies extrêmes. Ces évolutions vont se poursuivre et s'intensifier au moins jusqu'au milieu du XXIe siècle .

Le Plan Climat métropolitain vise à apporter une réponse locale aux enjeux environnementaux et économiques posés par ce réchauffement climatique, à travers la mise en œuvre d'un programme d'actions 2018/2023 opérationnel, évolutif et participatif porté par la Métropole et s'appuyant également sur la mobilisation des acteurs locaux et des habitants. 

Un plan d'actions ambitieux et opérationnel

Ce plan intègre 4 enjeux transerversaux prioritaires :
  • atténuation de l'impact des activités du territoire sur le climat (réduction des émissions GES)
  • adaptation du territoire au changement climatique
  • amélioration de la qualité de l'air pour la santé
  • transition énergétique pour la croissance verte
Ces thématiques constituent la trame du PCAET et sont intégrées de façon transversale dans les différents axes du plan d'actions. La  stratégie Climat de la Métropole vise à mettre en œuvre un scenario local de transition énergétique prenant en compte l'évolution démographique du territoire et fixe à horizon 2030 les objectifs de :
  • réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2008 ;
  • réduction de 20% de la consommation énergétique finale;
  • doublement de la part locale des énergies renouvelables et de récupération dans la consommation d'énergie du territoire.

Le nouveau programme d'actions 2018-2023

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, dans notre métropole en croissance, la stratégie a été déclinée selon 6 axes comportant plus de 80 fiches actions concernant la rénovation énergétique des logements, les projets d'aménagement exemplaires, la préservation des espaces naturels, l'éco-mobilité, la production d'énergies renouvelables locales, l'appui aux acteurs économiques pour des projets durables et une agriculture périurbaine de proximité et de qualité, l'animation de la transition énergétique sur le territoire pour faire agir toutes les catégories d'acteurs et enfin l'exemplarité de la collectivité sur les questions de gestion énergétique des bâtiments, de l'eau, des énergies renouvelables .   On peut ici citer quelques projets emblématiques :
  • le développement de l'offre transports en commun, le plan vélo, 
  • un programme pour la qualité de l'air, la préfiguration d'une zone à circulation restreinte, 
  • le développement de réseaux de chaleur et de froid, de centrales photovoltaïques, de la production de biogaz, 
  • un projet alimentaire de territoire, - le déploiement d'expérimentations sur l'économie circulaire
  • des mesures en temps réel de la température pour développer un territoire qui s'adapte au changement climatique et résiliant …

Un plan de mobilisation… et d'évaluation spécifiques

Néanmoins, les actions de la métropole ne pourront suffire, à elles seules, à atteindre les objectifs fixés : la mobilisation des acteurs du territoire est indispensable, chacun a un rôle à jouer et c'est bien par la multiplication des actions que la transition énergétique pourra s'effectuer.
Ainsi, la Métropole a engagé, notamment au travers de ses « Ateliers des Idées », un plan de mobilisation spécifique pour impulser une dynamique, identifier les opportunités et les synergies avec un réseau d'acteurs territoriaux (entreprises, associations, étudiants, communes métropolitaines) . La construction de ce Plan Climat s'est faite avec l'appui de multiples partenaires et à l'issue de nombreuses consultations et rencontres avec les citoyens (3 rencontres citoyennes, 1 consultation en ligne), avec  les communes, les EPCI et les métropoles voisines, avec la Région, les associations...  Dans une démarche d'amélioration continue, il est prévu un processus de suivi et d'évaluation spécifique et un enrichissement régulier de ce Plan Climat avec de nouvelles actions portées par la Métropole et par les forces vives du territoire pour un Plan Climat agile et évolutif, réaliste et pragmatique.

 

Partager la page