Tramway ligne T1
En décembre 2010 la liaison de 11 kilomètres a été ouverte aux usagers entre Beauzelle, Blagnac, Purpan et les Arènes.

La ligne de tramway constitue la première étape de la structuration d'un réseau de transports permettant de répondre aux besoins de desserte de Toulouse et de son agglomération.
Historiquement structuré autour de la croix du métro, le réseau de transports en commun doit aujourd'hui évoluer vers un maillage permettant l'intermodalité entre le métro, les bus, le train et le tramway ainsi que la desserte de l'ensemble des secteurs de l'agglomération toulousaine.
Le choix du tramway a été fait pour relever l'ensemble de ces défis. S'adaptant idéalement à l'environnement urbain, le tramway est un mode de déplacement moderne, confortable, pratique et écologique. Il permet également une desserte efficace de zones à forte densité, mais aussi de lier le réseau existant avec l'urbanisation à venir tel que cela a pu être réalisé pour le nouveau quartier d'Andromède à Blagnac et Beauzelle.

Le tramway est ... peu polluant

C'est le mode de transport en commun qui émet le moins de CO2 par voyageur car il ne rejette aucun gaz d'échappement.
Partout où le tram a été installé, l'impact sur la qualité de l'air a été manifeste, car il contribue notamment à l'abandon de moyens de transport bien plus polluants sur le même axe, la voiture en premier lieu.
Les eaux de ruissellement seront recueillies et traitées avant rejet dans les milieux récepteurs. Les eaux utilisées pour le lavage des rames seront elles aussi recyclées, par un système spécialement prévu, au centre de maintenance de Garossos.

Le tramway est ... peu bruyant

C'est l'une des grandes forces du tramway. Il est silencieux. La circulation des rames est extrêmement discrète. Et tout a été fait pour réduire au maximum les nuisances sonores éventuelles : des capots ont été placés sur la toiture et devant les roues. Un dispositif antivibrations a été placé sur les voies ; son effet étant semblable à celui des amortisseurs. Le gazon, enfin, n'a pas seulement un but esthétique : il permet également d'amortir sensiblement le bruit.

Le tramway ... s'intègre dans le paysage

L'absence de nuisance sonore n'est pas la seule explication à son insertion dans le milieu environnant.
Car le tramway est le mode de transport qui dénote le moins. Son design a été étudié pour cela.
Le gazon permet de cacher les rails autant qu'il donne une couleur «verte» à l'ensemble.
L'axe emprunté a également profité de l'arrivée du tram. Parce que les travaux ont été réalisés en prenant soin de ne pas bouleverser le paysage. Mais aussi parce que l'arrivée du tramway s'est accompagnée de celle de végétation, notamment le long de l'avenue de Grande-Bretagne, où quatre rangées d'arbres sont sorties de terre. En tout, près de 13 000 arbres de toutes tailles et 32 000 plantes ont été placées sur le tracé. Chênes, pins parasols, tilleuls, fruitiers, magnolias ou encore tulipiers de Virginie...
Rien n'a été laissé au hasard : techniciens et paysagistes ont mené des études, de façon à préserver au maximum les espaces verts et les végétations existantes.

Le tramway ligne T1 ... en chiffres

18 stations
10,9 km de Garossos jusqu'aux Arènes
635 m entre deux stations
208 places dans chaque rame dont 30 % assises
30 000 voyageurs attendus par jour
20 km/h de vitesse commerciale
212 millions d'euros pour la réalisation de la ligne

 

 

Partager la page