Amélioration de la desserte du nord-ouest toulousain
Le nord-ouest toulousain constitue un bassin d’emploi majeur de l’agglomération autour de l’activité aéronautique. Différentes opérations d'aménagement de voirie, programmées à l’horizon 2020, viendront améliorer la desserte routière de cette zone aéroportuaire.

Le bassin d'emplois de l'aéronautique

Le nord-ouest toulousain constitue un bassin d'emploi majeur de l'agglomération autour de l'activité aéronautique. De nombreuses entreprises sont venues compléter cette activité et, aujourd'hui, le secteur regroupe environ 90 000 emplois avec de fortes perspectives d'évolution et 160 000 habitants. Il abrite également de nombreux équipements de niveau métropolitain : l'aéroport de Toulouse-Blagnac (10 millions de voyageurs par an), le CHU Purpan (15 000 visiteurs par jour, 7000 emplois), les zones commerciales Purpan, Grand Noble, Perget et le futur Parc des expositions (ouverture fin 2020 à Aussonne).

 

Une zone engorgée

Alors que le secteur génère un nombre très élevé de déplacements quotidiens en voiture individuelle, en raison des infrastructures de desserte contraintes, on observe une forte congestion des axes et de nombreux dysfonctionnements, en particulier au niveau des échangeurs du Ritouret sur l'A621 (Blagnac), de la Fontaine Lumineuse (Toulouse / Colomiers) et du Perget (Colomiers) sur la RN124.

Améliorer la desserte et la sécurité

L'objectif de Toulouse Métropole consiste à améliorer la desserte routière de la zone aéroportuaire, en fluidifiant les accès aux bureaux (nombreux sièges d'entreprises aéronautiques au sud) ou aux zones de production (assemblage de l'A380 au nord) et la sécurité sur ces axes. Différentes opérations sont ainsi programmées à l'horizon 2020 : 

À noter que les derniers projets à à Saint-Martin du Touch et à Blagnac viennent en complément la bretelle d'accès sur Fil d'Ariane depuis la rue Velasquez déjà livrée fin 2016. Ces trois aménagements sont destinés à décongestionner l'échangeur du Ritouret en diffusant le trafic via des accès « délocalisés » de l'échangeur.

En parallèle, un projet de transports en commun majeur est en cours d'étude : la 3e ligne de métro (mise en service prévue fin 2025). Sachant que la zone est aujourd'hui desservie par la ligne TER Toulouse-Colomiers et les tramways T1 (Palais de justice à Toulouse - Aéroconstellation à Beauzelle) et T2 (Palais de justice à Toulouse - aéroport). 

Financement 

L'opération du Perget est financée à 80% par Toulouse Métropole et 20% par la Région.
Les autres projets font l'objet d'un co-financement Toulouse Métropole (7,46 millions d'euros) / État, Conseil régional, Conseil départemental (12,54 millions d'euros).

Partager la page